Business

Comment fonctionne l’aide publique au développement ?

Comment fonctionne l'aide publique au développement ?

Dans le but d’atteindre les objectifs de développement durable et de créer un monde plus égalitaire, l’aide publique au développement a été instaurée. Elle consiste à aider les pays moins développés à réduire la pauvreté extrême aux quatre coins du monde. Qu’est-ce qu’une aide publique au développement et comment fonctionne-t-elle ? Telles sont les questions auxquelles cet article s’attèlera à répondre.

Qu’est-ce qu’une aide publique au développement ?

L’aide publique au développement est l’ensemble des apports et des ressources provenant des acteurs publics les plus favorisés. Cette aide représente l’ensemble des financements mis à la disposition des pays moins avancés, à revenue faible ou intermédiaire visant à améliorer les conditions de vie des nationaux qui y vivent. 

Les pays bénéficiaires de l’aide publique au développement sont inscrits sur la liste des bénéficiaires des Aides Publiques au Développement (APD) établis par le comité d’aide au développement de l’OCDE. L’aide publique peut être de deux types.

Elle peut être bilatérale, c’est-à-dire qu’elle passe directement du pays donateur au pays bénéficiaire. Elle peut également être multilatérale. Dans ce cas, elle concerne l’ensemble des ressources qui transitent par le biais des organismes internationaux tels que la Banque mondiale ou encore l’Union Européenne.

Aides Publiques au Développement : Quelles sont les conditions élémentaires ?

Pour qu’un financement soit qualifié d’Aide Publique au Développement (APD), il existe quatre conditions élémentaires :

  • Le financement doit émaner des organismes publics
  • Il doit être destiné aux pays ou territoires éligibles à l’APD
  • Il doit être proposé à des conditions financières favorables
  • Ce financement doit avoir pour but de favoriser le développement économique et l’amélioration et l’amélioration du niveau de vie des pays en voie de développement

Fonctionnalité de l’aide au développement

L’aide publique au développement est mise en œuvre par des acteurs locaux tels que les ministères, les collectivités, les banques, les organisations professionnelles et les ONG ou les entreprises. Elle fonctionne dans le respect de certaines modalités d’interventions. On distingue ainsi l’aide humanitaire d’urgence, l’aide planifiée renfermant trois grandes catégories et l’aide alimentaire.

L’aide humanitaire d’urgence

L’aide humanitaire d’urgence est une aide exceptionnelle mise en place en cas de situation de crise particulière ou de catastrophe naturelle. Dans ce cas, on distingue l’aide d’urgence et l’aide au développement. Elle est le plus souvent médiatisée et en constante progression depuis 30 ans. L’aide d’urgence représente moyennement 10% de l’aide internationale soit 16,4 milliards de dollars par an pendant la période allant de 2013 à 2015.

L’aide planifiée

L’aide planifiée renferme trois catégories d’aide. Nous avons l’aide-projet, l’aide programme et la coopération technique.

L’aide-projet

L’aide-projet soutient les porteurs de projets innovants. Elle a pour objectif d’encourager les entrepreneurs à innover en veillant à ce qu’ils aient une bonne structuration de leur projet. Cette structuration passe par des études minutieuses de faisabilité et l’intégration de compétence nécessaire au développement de leur innovation.

L’aide-programme

Autrefois très adaptée aux priorités et stratégies des pays bénéficiaires, l’aide-programme semble être l’une des formes d’aide les connues. Mais sa part dans l’aide bilatérale a connu une diminution considérable au fil des années. De 54% en moyenne entre 2010 et 2014, elle est passée à 49% en 2015 et à 47% en 2016.

La coopération technique

La coopération technique est généralement définie comme l’ensemble des activités réalisées dans le cadre de l’aide étrangère. Celle-ci comprend les dons aux ressortissants des pays bénéficiaires de l’aide qui suivent un enseignement ou une formation dans leur pays ou à l’étranger. Elle représentait 14% de l’aide bilatérale mondiale en 2007. Au vu de son caractère d’aide de substitution, son importance n’est plus aussi appréciable que par le passé.

L’aide au développement alimentaire

L’aide alimentaire consiste à satisfaire aux besoins alimentaires des personnes. Elle est généralement concédée en nature ou sous forme monétaire. Elle représente souvent la première démarche de l’inclusion sociale et favorise l’accompagnement des personnes vers l’insertion et l’autonomie. Cette aide est très réduite actuellement.