Maison

Fait-il bon vivre à Montpellier ?

Fait-il bon vivre à Montpellier ?

Avec 2600 heures d’ensoleillement par an, Montpellier est en ce moment la ville la plus ensoleillée du Top 5 de France. Une ville qui mérite d’être appréciée et qui séduit toujours un certain nombre d’habitants.

Où et pourquoi vivre à Montpellier ?

Les quartiers Saint-Roch ou Ecusson répondront à vos besoins. Ces secteurs sont proches de boutiques cosy et de petits bistrots. Comptez aussi sur des animations de rue régulières. Avec la revitalisation du centre-ville, vous n’aurez pas le temps de vous contrarier !

Montpellier est une commune se trouvant dans la partie sud de la France qui offre le plus d’opportunités professionnelles.

Promouvant les technologies récentes et les énergies vertes, plusieurs jeunes entreprises innovantes profitent de ce terreau fertile pour le développement des affaires.

Montpellier est une :

  • Ville animée
  • Ville universitaire
  • Ville chargée d’histoire
  • Ville soucieuse d’écologie

Que va devenir l’immobilier à Montpellier ?

Le marché immobilier montpelliérain attire bon nombre d’investisseurs depuis des années. Les rendements locatifs bruts sont de l’ordre de 6 % avec de faibles taux de vacance. Malgré la hausse des prix, il vaut souvent la peine d’investir à Montpellier.

Plusieurs interrogations se sont posées sur la force du commerce immobilier montpelliérain après la crise. Les avis à propose de la situation sont plutôt positifs. Pour plus d’informations sur l’immobilier Montpellier, rendez-vous sur https://www.immobilier-montpellier.com.

L’immobilier urbain devrait se redresser rapidement. En fait, Montpellier est en pleine croissance, donc l’explosion démographique tire les commerces et toute la structure économique locale.

Une grande variété de biens dans la commune permettra sûrement de maintenir la tendance à la hausse observée depuis des années à Montpellier. En fait, les experts de l’immobilier de la commune sont assez cohérents quant à la reprise du marché immobilier. Le développement du marché immobilier montpelliérain est donc loin d’être achevé.